spacer.png, 0 kB

Vidéos en ligne

 

Partenaires

Logo du Ministtère de l'Education Nationale
Logo de RFO
Logo de l'USEP
Logo de la Ligue de l'Enseignement

spacer.png, 0 kB
spacer.png, 0 kB
Accueil arrow La Réunion
Présentation de La Réunion Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par REUNION   
07-04-2007
Située dans l'océan Indien, à 800 km à l'est de Madagascar, l'île de La Réunion, au climat tropical, constitue, avec les îles Maurice et Rodrigues, l'archipel des Mascareignes.
Son environnement, sa forêt tropicale, ses massifs volcaniques et ses plantations de canne à sucre en font une île haute en couleurs.
Les visiteurs ne s'y trompent pas : le tourisme y est en forte expansion depuis plusieurs années. L'île possède de nombreux atouts, comme la multiplicité ethnique de sa population (son histoire est un brassage permanent de peuples), sa faune et sa flore (cocotiers, vanilliers, manguiers, mais également des plantes à parfum comme le vétyver) ou sa situation de pivot au sud-ouest de l'océan Indien.
Française depuis 1638, La Réunion devient département français en 1946.
GEOGRAPHIE
D’une superficie totale de 2512 kilomètres carrés, l’île est bordée par 210 kilomètres de côtes, pour l’essentiel inhospitalières, si ce n’est les 25 kilomètres de plage de sable blanc corallien et 14 km de sable noir, situées à l’Ouest. Elle n’offre pratiquement pas d’abri naturel pour la navigation, hormis la baie de Saint-Paul.
Elle est constituée de deux ensembles volcaniques
piton des neigesDans la partie Nord-Ouest, le Piton des Neiges (3 069 mètres) domine les trois cirques de Cilaos, Salazie et Mafate qui l’enserrent. Ce dernier, où vivent 700 habitants, est inaccessible en voiture. Ils sont le résultat de l’effondrement et de l’érosion des flancs de l’ancien volcan. Au sud-est, le Piton de la Fournaise (2 631m) est un volcan actif, de type hawaïen. Il s’agit d’un volcan particulièrement actif, qui entre en éruption environ trois fois par an, ce qui constitue toujours un spectacle apprécié des Réunionnais. La Plaine des Cafres et la Plaine des Palmistes, qui se rejoignent au col de Bellevue, assurent la liaison entre les deux massifs du Piton des Neiges et du Piton de la Fournaise.
La configuration de l’île,
reunionSoumise à des pluies très abondantes pendant la saison humide du climat tropical (entre 2.600 et 4.000mm dans l’Est de novembre à avril), se sont formées d’innombrables "ravines" ou "rivières", qui descendent des sommets en alternant gorges abruptes et secteurs plus calmes, encombrés de rochers et parfois agrémentés de cascades et de "bassins". L’érosion à la Réunion est une des plus fortes constatées dans le monde, elle est irréversible et structure les paysages et le relief typique de l’île.
La côte orientale de l’île, dite "côte au vent", très arrosée, où plusieurs rivières, comme celles du Mât, des Marsouins, de l’Est, sont pérennes, contraste avec la côte occidentale, "sous le vent", aux terres arides.
La végétation de La Réunion,
qui compte de nombreuses espèces endémiques, varie en fonction de l'altitude et du climat : forêt tropicale ou savane sèche, plantations de canne à sucre ou d'arbres fruitiers. Si la forêt abrite d'extraordinaires fougères arborescentes, elle est également riche en oiseaux multicolores.
LA FAUNE
L’absence d’animaux dangereux est une caractéristique de l’île. Relativement pauvre en mammifères, l’île ne comptait à l’origine que des chauves-souris insectivores dont il ne reste que deux variétés. Les mammifères ont donc été introduits, tel le cerf, le lièvre ou le tenrec (sorte de petit hérisson originaire de Madagascar appelé tangue), fort apprécié pour sa chair.
Chez les oiseaux, les espèces endémiques ou indigènes sont plus importantes. Certaines variétés ont disparu et l’une d’elles est en danger (le tui-tui ou merle blanc). Parmi les espèces non menacées, on peut citer la tourterelle de Madagascar, le « tec-tec », le « zoiseau la vierge », le « paille - en - queue » ou la célèbre « papangue » (sorte de busard dont la protection semble assurée.
Les reptiles ont presque tous été introduits. Les plus connus sont les couleuvrescameleon (il n’existe que deux variétés), les lézards et surtout « l’endormi » (caméléon). Ce curieux animal se caractérise par une queue préhensile, des doigts et orteils en forme de pinces et des yeux globuleux aux mouvements indépendants.
Les fonds sous-marins sont fort appréciés des plongeurs réunionnais. Autour des coraux viennent nager de nombreux poissons multicolores (« poissons demoiselles », « poissons papillons », capucins, labres et balistes, ...).
Les nombreuses espèces comestibles font également la joie des pêcheurs (thons, rouges, carangues, espadons, langoustes ....).
 
spacer.png, 0 kB
spacer.png, 0 kB
spacer.png, 0 kB